Historique du projet

Phycopharma est né des activités de recherche de la société Phycosource.

Phycosource a été créée en 2006 sur la base d’un savoir-faire industriel pour la production de microalgues en environnement contrôlé. De fait, la technologie utilisée par Phycosource donnait un sens économique à la R&D microalgale en proposant une capacité
d’industrialisation jusqu’alors quasi-inexistante.

La société est aujourd’hui reconnue dans le domaine de la recherche microalgale grâce à sa plateforme de découverte combinant équipements et expertise transversaux (gestion de la biodiversité, culture microalgale, chimie, procédés). Cette plateforme technologique permet de mettre au point des technologies innovantes et la découverte de nouvelles molécules.

Avec un budget R&D de près de 1.5 millions d’euros sur la période 2006-2012, Phycosource réalise la jonction entre la formidable biodiversité des microalgues1 et les besoins de nouvelles molécules de l’industrie. Riche d’une bibliothèque d’extraits originaux de plus de 400 références et capable d’étudier plusieurs dizaines de nouvelles souches par an, Phycosource compte notamment parmi ses réalisations :
• La mise au point d’un substitut végétal à l’acide hyaluronique, avec applications biomédicales et cosmétiques ainsi que sa technologie de production, transférés en 2011 à la société Pronovalg
• La mise au point de substituts naturels aux paraben (conservateurs cosmétiques) issus de souches cultivables sur effluents industriels dans le cadre d’applications de bio-remédiation, transférés en 2012 à Phycoenergy
• La mise au point, en coopération avec le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) d’une molécule antioxydante très innovante, à visée biomédicale et cosmétique
• Un portefeuille de produits et d’applications incluant des agents protecteurs anti-UV, des actifs anti-mitotiques (oncologie), des pigments …

Phycosource a initié en 2011 une campagne de recherche d’activité anti-angiogénique et anti-inflammatoire dans son extractothèque. De ces extraits, une vingtaine de « hits » ont été identifiés, donnant deux fractions hautement purifiées ayant des activités prometteuses dans le domaine de l’ophtalmologie et de l’oncologie.

Cette découverte est à l’origine de la création de Phycopharma. Les pathologies de l’oeil, la DMLA en particulier, constitue le premier domaine d’intérêt de Phycopharma.

 

logo

  • Adresse : 13 boulevard de l’Hautil, 95000 Cergy-Pontoise – France
  • Téléphone : + 33 (0) 1 34 48 79 33
  • FAX : + 33 (0) 9 59 68 79 33